Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.11.2016

Je chante pour passer le temps

Texte : Louis Aragon / Musique : Léo Ferré / Arrangements : Serge Viau

 

je chante pour passer le temps / petit qu’il me reste de vivre / comme on dessine sur le givre / comme on se fait le cœur content / à lancer cailloux sur l’étang / je chante pour passer le temps

j’ai vécu le jour des merveilles / vous et moi souvenez-vous-en / et j’ai franchi le mur des ans / des miracles plein les oreilles / notre univers n’est plus pareil / j’ai vécu le jour des merveilles

allons que ces doigts se dénouent/ comme le front d’avec la gloire / nos yeux furent premiers à voir / les nuages plus bas que nous / et l’alouette à nos genoux / allons que ces doigts se dénouent

nous avons fait des clairs de lune / pour nos palais et nos statues / qu’importe à présent qu’on nous tue / les nuits tomberont une à une / la Chine s’est mise en commune / nous avons fait des clairs de lune

et j’en dirais et j’en dirais / tant fut cette vie aventure / où l’homme a pris grandeur nature / sa voix par-dessus les forêts / les monts les mers et les secrets / et j’en dirais et j’en dirais

oui pour passer le temps je chante / au violon s’use l’archet / la pierre au jeu des ricochets / et que mon amour est touchante / près de moi dans l’ombre penchante / oui pour passer le temps je chante

je chante pour passer le temps / oui pour passer le temps je chante

18.09.2016

Euroquois

Euroquois.jpg

16.06.2016

Oisive jeunesse

 

ici c’était l’ailleurs aussi / jadis au temps de l’alchimie

la chambre blanche et les yeux noirs / je n’avais pas d’autre accessoire

j’étais le maître d’une esclave / et j’étais grand et j’étais grave

et j’étais le chien de sa chienne / le Raspoutine de ma reine

à l’hôtel à côté la nuit / les gens heureux dansaient sans bruit

oisive jeunesse / à tout asservie / par délicatesse / j’ai perdu ma vie / ah que le temps vienne / où les cœurs s’éprennent

j’étais sortilèges et visions / et bien plus vaste que mon nom

et les bouteilles et les nymphettes / autour de moi tombaient en miettes

elle aurait aimé que je l’aime / je cherchais un autre totem

je lui parlais avec mes mains / elle répondait avec ses seins

et j’ai ri d’être prisonnier / d’un théâtre de cruauté

oisive jeunesse / à tout asservie / par délicatesse / j’ai perdu ma vie / ah que le temps vienne / où les cœurs s’éprennent

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

08.05.2016

Le meilleur des mondes

 

comment roulaient toutes ces autos / qu’est-il arrivé à Tokyo / se drapaient-ils dans des drapeaux / ont-ils vu quelque chose là-haut / est-ce qu’ils avaient encore de l’eau

les hivers étaient-ils moins chauds / le soleil brûlait-il la peau / mangeaient-ils encore les chevaux / à quoi leur servaient leurs cerveaux / est-ce qu’ils avaient encore de l’eau

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

30.03.2016

Trou d'homme

 

j’étais tout barbouillé de nuit / comme si la vie m’avait sali / sans poésie sans mon opium / homme troué dans un trou d’homme

et ce chagrin silencieux / incommensurablement vieux / était-ce le ver ou la pomme / était-ce moi dans un trou d’homme

les arbres morts les chiens perdus / les putains tristes dans les rues / qui saurait dire ce qui me nomme / qui sait ce que c’est qu’un trou d’homme

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

25.03.2016

Shanghai

 

j’étais l’ingénieur du délire / les mots ne pouvaient pas mentir / même en enfer c’était ma fête / quand c’était Shanghai dans ma tête

combien coûtera le téléphone / quand il n’y aura plus personne / quelle importance me dit la bête / ce sera Shanghai dans ta tête

ce n’est pas la mort qui nous tue / mais c’est la vie le comprends-tu / même immobile rien ne m’arrête / c’est encore Shanghai dans ma tête

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

27.02.2016

Shanghai

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

26.01.2016

Défense de voir

 

les bras où j’ai demandé / le statut de réfugié / n’étaient qu’un piège je sais / ils en avaient la beauté

quand la maison est bâtie / le malheur y entre aussi / ton cœur est une prison / l’amour est ta punition

je te le dis mon ami / tant qu’il y a de la vie / il y a du désespoir / quelque part dans le miroir

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

13.01.2016

Tu danses (avec la nuit)

 

tu danses danses dans la nuit / tu danses comme danse la pluie / la ville est vide le vent est gris / tu danses danses avec la nuit

tu as tué ton ennemie / mangé son cœur brûlé son lit / elle était belle comme la folie / et puis cruelle comme elle aussi

tu danses danses dans la nuit / la bouteille sur la table luit / tes yeux sont rouges et tu souris / tu danses danses avec la nuit

13:57 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

28.12.2015

La main de Dieu

 

ces gens n’ont pas de visage / ce ne sont que des images / dans la tête des bourreaux / pour la une des journaux

le bourreau est un martyr / il va tuer et mourir / ce n’est pas un assassin / c’est son Dieu qui tient sa main

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)