Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.06.2016

Dis-lui d'attendre encore

 

et ceci s’est passé / comme passent les années / et toi tu es resté

le vent peut-il te dire / s’il y a un avenir / pour tous ces souvenirs

la vieille valise est vide / tu y mettras tes rides / vivre est un homicide

mais si la ville est noire / tu peux reprendre espoir / il va neiger ce soir

il va neiger ce soir / tu peux reprendre espoir / la nuit comme un habit / te tient au chaud ici / il reste une bouteille / et tu n’as pas sommeil / ce soir

il va neiger ce soir / tu peux reprendre espoir / le ciel tout doucement / va se saigner à blanc / le monde va cesser / tu l’as bien mérité / ce soir

et ceci passera / et rien ne restera / ni la neige ni toi

le vent peut te le dire / tu n’es qu’un souvenir / qui n’a pas d’avenir

jette la vieille valise / la leçon est apprise / partir n’est pas de mise

mais si tu vois la mort / même si tu as tort / dis-lui d’attendre encore

10:42 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

16.05.2016

Euroquois

sv.jpg

08.05.2016

Comme un poète

 

je suis un sans abri fiscal / je ne m’en porte pas plus mal / c’est normal d’être anormal / au temps du temps du Grand Chacal

je dis que mon nom est nombreux / et je dis que je suis de ceux / qui gagnent à jouer un autre jeu / que le jeu qu’on veut jouer pour eux

j’ai dansé comme une oriflamme / au-dessus de l’organigramme / j’ai vu les maîtres moi madame / les tuer était mon programme

enivre-moi délivre-moi / de mes livres et de mes émois / que mon savoir me laisse froid / que ma blessure me fasse roi

je veux mourir comme je vis / dans la langue dans laquelle je chie / sans drapeau si ce n’est celui / de ton collant noir dans la nuit

j’ai le temps d’étreindre le feu / pour mourir jeune je suis trop vieux / et si E = mc 2 / pourquoi aurais-je besoin d’un dieu

je sais que plus c’est moins mieux c’est / et que pour vivre je vivrai / les mains vides et libre et léger / comme un poète sans papiers

13:37 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

30.03.2016

Rien à dire

 

j’ai répudié la reine / et fait taire les sirènes / qui pourrait me séduire / je n’ai plus rien à dire

j’ai cassé les icônes / les statues aux yeux jaunes / rien ne peut plus me nuire / je n’ai plus rien à dire

qu’ont-ils fait de mes livres / mon beau jardin de givre / j’ai perdu mon empire / je n’ai plus rien à dire

la maison du silence / est pleine de l’absence / qu’on veille ou bien qu’on dorme / elle n’a jamais de forme / et c’est sans importance / mais pendant que j’y pense / il me faut te le dire / je n’ai plus rien à dire

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

25.03.2016

Les regrets de la belle heaulmière

 

le front ridé, les cheveulx gris, / les sourcilz cheuz, les yeulx estainctz, / qui faisoient regars et ris, / dont maintz marchans furent attaincts ; / c’est d’humaine beauté l’yssues ! / les bras courts et les mains contraictes, / les espaulles toutes bossues ; / mammelles, quoy ! toutes retraictes.

ainsi le bon temps regretons / entre nous, povres vieilles sottes, / assises bas, à croppetons, / tout en ung tas comme pelottes, / à petit feu de chenevottes, / tost allumées, tost estainctes ; / et jadis fumes si mignottes !... / ainsi en prend à maintz et maintes.

quand me regarde toute nue, / et je me voy si très-changée, / povre, seiche, mesgre, menue, / je suis presque toute enragée. / ha ! vieillesse felonne et fière, / pourquoy m’as si tost abatue ? / que me tient que je ne me fière, / et qu’à ce coup je ne me tue.

Texte : François Villon / Adaptation : Serge Viau

19:11 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

27.02.2016

Parlez-moi d'amour

Paroles & Musique : Jean Lenoir

14:55 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

26.01.2016

Trou d'homme

 

j’étais tout barbouillé de nuit / comme si la vie m’avait sali / sans poésie sans mon opium / homme troué dans un trou d’homme

et ce chagrin silencieux / incommensurablement vieux / était-ce le ver ou la pomme / était-ce moi dans un trou d’homme

les arbres morts les chiens perdus / les putains tristes dans les rues / qui saurait dire ce qui me nomme / qui sait ce que c’est qu’un trou d’homme

21:49 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

13.01.2016

La main de Dieu

 

ces gens n’ont pas de visage / ce ne sont que des images / dans la tête des bourreaux / pour la une des journaux

le bourreau est un martyr / il va tuer et mourir / ce n’est pas un assassin / c’est son Dieu qui tient sa main

20:18 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

28.12.2015

Tu danses (avec la nuit)

 

tu danses danses dans la nuit / tu danses comme danse la pluie / la ville est vide le vent est gris / tu danses danses avec la nuit

tu as tué ton ennemie / mangé son cœur brûlé son lit / elle était belle comme la folie / et puis cruelle comme elle aussi

tu danses danses dans la nuit / la bouteille sur la table luit / tes yeux sont rouges et tu souris / tu danses danses avec la nuit

19:57 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

07.12.2015

Défense de voir

 

les bras où j’ai demandé / le statut de réfugié / n’étaient qu’un piège je sais / ils en avaient la beauté

quand la maison est bâtie / le malheur y entre aussi / ton cœur est une prison / l’amour est ta punition

je te le dis mon ami / tant qu’il y a de la vie / il y a du désespoir / quelque part dans le miroir

19:41 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)