Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.11.2015

Comme un poète

 

je suis un sans abri fiscal / je ne m’en porte pas plus mal / c’est normal d’être anormal / au temps du temps du Grand Chacal

je dis que mon nom est nombreux / et je dis que je suis de ceux / qui gagnent à jouer un autre jeu / que le jeu qu’on veut jouer pour eux

j’ai dansé comme une oriflamme / au-dessus de l’organigramme / j’ai vu les maîtres moi madame / les tuer était mon programme

enivre-moi délivre-moi / de mes livres et de mes émois / que mon savoir me laisse froid / que ma blessure me fasse roi

je veux mourir comme je vis / dans la langue dans laquelle je chie / sans drapeau si ce n’est celui / de ton collant noir dans la nuit

j’ai le temps d’étreindre le feu / pour mourir jeune je suis trop vieux / et si E = mc 2 / pourquoi aurais-je besoin d’un dieu

je sais que plus c’est moins mieux c’est / et que pour vivre je vivrai / les mains vides et libre et léger / comme un poète sans papiers

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire