Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.10.2015

Les regrets de la belle heaulmière

 

le front ridé, les cheveulx gris, / les sourcilz cheuz, les yeulx estainctz, / qui faisoient regars et ris, / dont maintz marchans furent attaincts ; / c’est d’humaine beauté l’yssues ! / les bras courts et les mains contraictes, / les espaulles toutes bossues ; / mammelles, quoy ! toutes retraictes.

ainsi le bon temps regretons / entre nous, povres vieilles sottes, / assises bas, à croppetons, / tout en ung tas comme pelottes, / à petit feu de chenevottes, / tost allumées, tost estainctes ; / et jadis fumes si mignottes !... / ainsi en prend à maintz et maintes.

quand me regarde toute nue, / et je me voy si très-changée, / povre, seiche, mesgre, menue, / je suis presque toute enragée. / ha ! vieillesse felonne et fière, / pourquoy m’as si tost abatue ? / que me tient que je ne me fière, / et qu’à ce coup je ne me tue.

Texte : François Villon / Adaptation : Serge Viau

13:00 Publié dans Q / (d)cd | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire